Les bons objectifs
Matériel

Les 2 seuls objectifs qu’il vous faut !

Ce n’était pas gagné d’avance. J’avançais péniblement. J’ai rapidement réalisé que j’étais trop chargé.

Trop de choses qui prenaient trop de place.

J’étais parti pour deux jours de randonnée dans l’Alpstein en Suisse, et malgré mon tri (très) sélectif dans mes affaires, j’en avais littéralement plein le dos !

 

 

Le problème que j’avais, c’est que je n’arrivais pas à choisir correctement entre les affaires dont j’avais absolument besoin et celles qui étaient absolument superflues.

Quand on part plusieurs jours en montagne, la météo est souvent l’arbitre de ce match.

Qui reste, qui vient avec moi… ?

Entre les vêtements, l’équipement de bivouac, la nourriture, l’eau (c’est lourd de l’eau…) et le matériel photo, ça en fait des kilos sur le dos !

Alors pendant que je transpirais à grosses gouttes, le souffle court et le dos en compote, j’ai refait l’inventaire.

Mais qu’est-ce qui pèse aussi lourd, nom de … ??

Pourtant, chaque chose prise individuellement ne pèse pas grand-chose. Oui mais voilà, c’est mathématique : la somme de plusieurs centaines de grammes = plusieurs kilos.

J’ai dû me rendre à l’évidence : le matériel photo pèse son poids. Un trépied, un appareil photo, les batteries, la télécommande, les filtres, les câbles, les objectifs…

Donc là aussi, j’ai dû faire des choix. Et à part certains objectifs, le reste est indispensable.

 

  • Quels objectifs choisir ?

 

J’avais déjà une certitude : je garderai mon grand angle. Un 16-35mm f/4 à ouverture constante avec un piqué de fou.

Mon caillou de prédilection.

Le 16-35mm, c’est l’objectif tout terrain du photographe de paysage. Sans lui, je suis comme Lucky Luke sans son colt.

 

les bons objectifs
Photo Stef Kocyla

 

Il permet de faire des photos incroyables avec de beaux avant-plans, des vues grandioses et des ciels de folie.

Le tout est de savoir bien s’en servir, comme je l’explique dans cet article.

Le second choix s’est fait grâce à Lightroom. Pour cela, rendez-vous dans les filtres de Bibliothèque, sélectionnez « Métadonnées » et vous aurez accès aux data de vos photos, dont les focales.

J’ai simplement regardé l’objectif que j’utilisais le plus, à part le grand angle.

Le Sony 70-200mm f/4 s’est distingué. J’avoue que je ne me suis pas posé de question, tellement le verdict m’a paru évident. C’était l’objectif que je préférais pour créer des images plus simplistes, plus épurées, comme je le montre dans cet article.

 

les bons objectifs
Photo Stef Kocyla

 

Le téléobjectif me permet non seulement de capturer des détails qui passeraient inaperçus dans une composition au grand-angle, mais aussi de faire des photos d’animaux et de personnes, impossibles avec mon 16-35mm.

Bref, ils sont complémentaires, ils couvrent l’essentiel de mes besoins de distances focales.

 

  • Les bons objectifs pour voyager léger

 

En plus de gagner du poids dans mon sac à dos, le fait de n’emporter que ces deux objectifs présente un autre avantage.

Vous vous concentrez encore plus sur la partie photo de l’aventure.

Quand vous randonnez plusieurs jours, chargé comme un baudet, vous devez penser à un tas de choses.

Des choses essentielles, comme prévoir suffisamment d’eau et de nourriture, les bons vêtements, le bon itinéraire, les bons lieux pour bivouaquer, de quoi soigner les blessures éventuelles…

Ensuite, vous pensez à la partie photo : quels spots explorer, à quels moments de la journée ou de la nuit, épier les prévisions météo pour capter la bonne lumière…

Mais quand les choses essentielles ne se passent pas comme prévu, c’est la partie photo qui en pâtit.

Combien de fois je ne suis pas arrivé suffisamment à l’avance au bon endroit parce que je n’avais pas assez anticipé le fort dénivelé ou parce que par manque de lucidité, je n’avais pas emprunté le bon chemin…

 

Les bons objectifs
Photo Stef Kocyla

 

Voyager léger permet de réduire les risques de blessure, de fatigue prématurée et de manque de concentration.

Lorsque j’arrive en forme à l’endroit que je veux photographier, l’esprit reposé, je peux davantage me concentrer sur ma photo.

Au lieu de ne penser qu’à récupérer mon souffle ou à cette ampoule qui me fait souffrir depuis plusieurs heures déjà…

Le bon état de santé avec le bon état d’esprit.

Voilà la bonne combinaison pour réussir ses photos.

 

  • Les bons objectifs pour améliorer sa créativité

 

J’ai aussi rapidement remarqué une chose.

Avec deux objectifs, vous êtes plus créatifs qu’avec 5.

Enfin, ce n’est pas ce que je me suis dit la première fois. Quand vous n’avez que deux objectifs avec vous, au lieu de 5 habituellement, vous ne pensez qu’aux photos que vous ne pourrez pas faire, parce qu’il vous manque un autre objectif.

 

Les bons objectifs
Photo Stef Kocyla

 

Puis, vous vous rendez compte que votre esprit se met à fonctionner différemment. Il ne se focalise plus sur ce qu’il va manquer, mais sur ce qu’il va réussir.

Votre œil se spécialise. Il devient expert.

J’ai le champ de vision d’un œil de poisson et l’acuité d’un œil de lynx !

Je me suis rendu compte par moments que mes yeux scannaient l’environnement plus qu’ils ne le regardaient.

Identifier les formes, les lignes, les contrastes.

Parfois, pour booster ma créativité quand je la sens en berne, je ne m’autorise qu’un seul objectif. Et ça change encore plus la donne !

C’est un exercice que j’aime bien faire avec mon téléobjectif. Comme je suis plus à l’aise avec mon grand-angle, ne plus avoir la possibilité de l’utiliser force mon esprit à voir les choses différemment.

Et lorsque j’ai mes deux objectifs avec moi, je suis capable d’alterner sans trop de difficultés.

Mais c’est de la formation continue.

Je dois sans cesse travailler pour que mon esprit conserve cette polyvalence. C’est du travail de longue haleine.

 

Les bons objectifs
Photo Stef Kocyla

 

Question créativité, vous constaterez rapidement que lorsque vous n’avez pas l’objectif qu’il vous faut sous la main, vous cherchez d’autres moyens pour y arriver.

Dans mon article « pourquoi un téléobjectif fera de vous un meilleur photographe », je vous explique comment créer de superbes panoramas. Rien ne vous empêche ensuite au post-traitement de recadrer l’image pour lui donner un aspect « grand-angle »…

 

Conclusion

 

Avec la pratique et l’expérience, je me suis rendu compte que posséder beaucoup d’objectifs apporte plus de contraintes que de bénéfices.

Je n’utilisais certains d’entre eux que très rarement.

Les objectifs dont la focale est intermédiaire, et qui est couverte soit par le grand-angle, soit par le téléobjectif.

L’avantage le plus flagrant reste pour moi la possibilité de libérer ma créativité et d’explorer de nouvelles techniques, compositions ou cadrages.

Réfléchissez à votre objectif préféré, choisissez-lui un copain et limitez-vous à ces deux compagnons de voyage.

Votre esprit et votre dos vous remercieront !

Partager l'article
  • 11
  •  
  •  
  •  

4 Comments

  • gobois64

    Bonsoir Stef !
    comme tu as raison et voilà de nouveau un excellent article.
    Moi je pratique le vélo en flânant, c’est-à-dire que je pars au minimum pour la journée entière mais aussi quelques fois pendant plusieurs jours et le même problème se pose, entre les bidons d’eau, quelques vêtements, quelques nourritures et mon sac photo, le poids augmente vite comme toi en montagne.
    Donc souvent je n’amène plus avec mon Canon EOS 70D que mon grand angle Tokina 11-20 f/2.8 super objectif pour les paysages et mon 16-300 f/3.5-6.3 pour pouvoir zoomer même si celui-ci est moins lumineux il me rend bien des services et je l’utilise très souvent.
    Comme toi j’avais aussi regarder avec Daminion (un catalogueur que j’utilise depuis de nombreuses années) quelles focales j’utilisais le plus.
    En ce moment j’en suis même à me demander si pour mes randos de plusieurs jours un compact expert comme le nouveau Nikon Coolpix A1000 qui va sortir en février ne viendrait pas alléger considérablement mon paquetage. De plus je serais encore plus discret et j’aurai moins la peur d’un vol possible.
    Bonne soirée et bonne continuation.

    • Stef Kocyla

      Bonsoir Gérard !

      Merci beaucoup pour ton commentaire et le partage de ton expérience. C’est marrant, mon précédent appareil était un 70D équipé du merveilleux Tokina 11-20 f/2.8 aussi ! J’ai fait de superbes photo avec ces outils ! J’ai changé en milieu d’année dernière pour un hybride Sony, plus léger, plus petit, et je pense que tu as raison sur le Nikon Coolpix A1000, il te fera gagner du poids et de la place aussi ! En plus, tu pourras shooter en RAW…

      Un autre point commun que nous avons, c’est le vélo, j’en fais également, mais seulement pour des sorties de quelques heures, ça permet de se maintenir en forme…

      Bonne soirée à toi aussi et à bientôt !

  • Olivier

    Hello Stef,

    Pas encore réussi à me débarrasser de mon 24-70, personnellement…
    Bon, c’est mieux qu’avant, où j’emmenais tout mon matériel (on ne sait jamais, ça peut servir…).
    La lecture de tes articles m’a fait réfléchir au matériel et surtout à la façon de faire de la photo, et j’avais réussi ces derniers temps à ne partir qu’avec le 24-70 et le 70-200.
    Et là, le drame! Je me suis offert un 16-35 pour Noël, et me revoilà parti avec 3 objectifs lors de mes balades… Je me rends compte que, comme je ne maîtrise pas le grand angle, je privilégie le 24-70. Va falloir que je me force à laisser ce dernier un moment dans son rangement, car si je veux profiter pleinement de mon nouveau joujou, il faut que je l’utilise! Ce ne sont pas pourtant les occasions qui manquent en Bretagne…

    A bientôt 🙂

    • Stef Kocyla

      Salut Olivier,

      le 16-35mm est mon objectif préféré, si je devais n’en garder qu’un, ce serait celui-là…Mais il faut savoir bien l’utiliser en effet, et pour ça, pas de miracle, se former et pratiquer ! Tu verras à l’usage que ton 24-70mm deviendra superflu (pour du paysage en tous cas), tu feras même des photos que tu ne pouvais pas faire avec le 24-70mm. Et carrément, j’ai adoré ma semaine en Bretagne, enfin dans le Finistère, mais il y a tellement d’autres beaux endroits à voir en Bretagne…

      Kenavo Emberr !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez la vidéo gratuitement -

Développez des photos ternes dans Lightroom