téléobjectif
Conseils,  Matériel

Pourquoi un téléobjectif fera de vous un meilleur photographe !

 

Voilà maintenant deux semaines, je me suis lancé un défi : n’utiliser qu’un seul objectif pendant ma semaine en Bavière. Un téléobjectif. Une manière de forcer ma photographie de paysage à sortir de son petit confort bien douillet du grand angle que je connais (presque) par cœur. Est-ce que cela fera de moi un meilleur photographe ?

 

Le truc, c’est que je n’utilisais jusqu’alors jamais de téléobjectif…le changement promettait d’être violent…Je suis passé d’un Zeiss 16-35mm f/4 à un Sony 70-200mm f/4. Le rapport à la photographie de paysage est complétement différent. Pour le meilleur de ma créativité !

 

Voici donc un retour d’expérience, que je conseille bien évidemment à tout photographe de paysage qui se respecte. Expérimenter de nouvelles choses fait partie du travail de l’artiste. J’ai identifié 5 raisons pour lesquelles un téléobjectif fait de moi un meilleur photographe.

 

  1. Un allié de poids en composition minimaliste

 

Pour celui qui veut s’essayer ou progresser en composition minimaliste, le téléobjectif est une arme redoutable pour y arriver.

 

Le minimalisme est une forme de photographie que j’ai déjà abordé dans mon article sur le talentueux M. Kenna. On y pense moins en photographie de paysage, alors que c’est un moyen de faire passer un message différemment.

 

Personnellement je suis fan, et je pense qu’à l’avenir je vais davantage orienter mon travail vers cette forme de photographie. Ou tout au moins changer l’aspect de mes compositions comme dans la vidéo.

 

Concrètement, le téléobjectif va surtout vous aider à composer votre photo en épurant la scène. « Less is more » ou « Qui peut le plus, peut le moins ». Grâce à lui, vous pouvez éliminer de votre cadre toutes les distractions, et ne garder que l’essentiel.

 

Débarrassez-vous du superflu ! Même sans aller jusqu’au minimalisme, le téléobjectif vous aide à alléger votre composition. Votre message est alors plus direct.

 

  1. Il vous rapproche de votre sujet

 

Oui, c’est tout bête mais il faut quand même le préciser. Si un grand angle fait de vous un meilleur photographe (surtout avec une focale fixe), parce qu’il vous oblige à bouger par rapport à votre sujet, un téléobjectif vous rend plus…fainéant…Mais cela ne lui enlève pas son super-pouvoir !

 

Sérieusement, plus besoin de faire d’efforts physiques supplémentaires pour approcher le sujet. En Bavière, comme partout en montagne, on a souvent de très beaux points de vue…dans les vallées ou sur les sommets. Mais inutile de les photographier au grand angle, vous n’y verrez rien.

 

C’est aussi pratique quand vous vous trouvez au bord de l’eau, surtout quand il n’y a pas de reflets. En l’absence d’avant-plan, donc d’intérêt à l’inclure dans votre composition, la solution est le téléobjectif. Pas besoin de marcher sur l’eau…

 

Même si ce n’est pas le même type de photos, en photographie de paysage nous sommes souvent amenés à rencontrer les autochtones. Nos amis les animaux sauvages ne se laissent pas approcher comme ça. Avec un téléobjectif, plus de problèmes !

 

Si vous êtes comme moi un oiseau du matin, vous croisez souvent la route de gibier ou de rapaces. Bon, il faut les voir avant qu’eux vous voient…et c’est souvent le cas !

 

  1. Parfait pour faire des panoramas

 

téléobjectif
Photo Stef Kocyla

 

Ce que j’aime beaucoup dans le téléobjectif, c’est faire de beaux panoramas avec la longueur focale qu’ils procurent. En faisant 6 ou 7 clichés que l’on colle dans Lightroom, on peut vraiment faire de belles images.

 

Les montagnes sont le terrain de jeu idéal pour cela. Promenez-vous sur les sentiers de grande randonnée, et vous remarquerez beaucoup de vues qui méritent d’être converties en panoramas. Les lacs offrent aussi de belles occasions de faire des panoramas.

 

En procédant de cette manière, vous obtiendrez des images avec une définition très importante (nombre de pixels de l’image en hauteur et en largeur), puisque c’est un assemblage de plusieurs photos. Mais j’écrirai bientôt un article à ce sujet…

 

Dans mon cas (j’ai un capteur de 42M pixels) cela donne de la très haute définition, mais aussi des fichiers très lourds… !

 

  1. Ils sont beaux mes bokehs !

 

Et si je vous disais qu’un téléobjectif va booster votre créativité ? Bonne nouvelle, n’est-ce pas ? Avec une distance focale plus longue, vous pouvez créer de beaux bokehs d’arrière-plan, mais surtout d’avant-plan.

 

Ce que j’aime beaucoup faire, c’est prendre une scène lointaine (genre une montagne), avec un avant-plan flouté de fleurs sauvages par exemple. L’effet recherché est l’inverse du focus stacking, où l’on recherche une très grande netteté dans toute l’image.

 

Pour obtenir de beaux bokehs, il vous faut une grande ouverture ou une longue distance focale, ou les deux à la fois !

 

En fait, même si la plus grande ouverture de mon téléobjectif est f/4 (donc pas très grand par rapport à d’autres objectifs), le flou sera provoqué par la grande distance entre mon sujet et son arrière-plan ET par ma distance par rapport à mon sujet.

 

Plus la longueur focale est importante, plus la profondeur de champ est faible.

 

  1. Unique pour créer un effet de compression

 

téléobjectif
Photo Stef Kocyla

 

Voici un effet que vous ne pourrez obtenir qu’avec un téléobjectif : la compression de l’image.

Dans la vidéo j’ai essayé de trouver un élément pour illustrer cet effet, et j’ai trouvé un sapin. Bon, ce n’était pas le meilleur exemple, mais il a le mérite d’illustrer mon propos.

 

En gros, c’est ce qui fera apparaître une lune en super-grand par rapport à ce qui se trouve devant elle. Elle apparaîtra démesurée par rapport au reste de l’image. C’est ça l’effet de compression.

 

Mais la compression de l’image peut s’illustrer dans d’autres types de photographies, comme par exemple les routes devant de grands paysages. Tout à coup, le paysage derrière prend des allures de décor de cinéma et devient grandiose !

 

En photographie animalière aussi, les photographes utilisent forcément les téléobjectifs parce qu’ils ne peuvent pas approcher de leurs sujets, et cela crée des images vraiment saisissantes ! Des animaux dont la taille est ou les gestes sont surlignés par la compression du téléobjectif

 

Conclusion

Si vous trouvez que vous faites toujours plus ou moins le même genre de photos, et que vous utilisez un grand angle, faites comme moi, passez au téléobjectif. Pas tout le temps, hein ? Il ne se substitue pas au grand angle, mais il apporte une nouvelle vision des choses, et vous fera faire des photos si pas meilleures, différentes en tous cas !

Partager l'article
  • 6
  •  
  •  
  •  

Moi c’est Stef, j'ai toujours aimé faire de la photo, mais j’ai commencé sérieusement à en faire en 2015, à l’occasion d’un voyage au Canada. Voyager est mon autre passion : partir à l’aventure, sac à dos, en road-trip, dans les plus beaux coins de la planète, le plus souvent sauvages. Combiner les 2 était donc une évidence, je partage avec vous sur ce blog mes années d’expérience, afin de vous inspirer à partir pour l’aventure, appareil photo à la main.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Recevez la ​vidéo - ​Développez des photos ternes dans Lightroom