Marc Ruffini
Interviews

Partez à l’aventure avec Marc Ruffini !

Après la dernière interview de Kevin Meynier, nous partons aujourd’hui à la rencontre de Marc, un jeune père de famille qui en plus d’être photographe, réalise aussi de superbes vidéos. Vous pouvez le retrouver sur son site internet, son compte instagram, sa chaine YouTube et sa page Facebook. Bonjour Marc, pourrais-tu juste nous dire quelques mots sur toi en introduction ?

 

Bonjour ! Je m’appelle Marc je suis originaire de Metz. Je vis dans un petit village traversé par le GR5, sur une colline encerclée de forêts… bien loin des villes que je fuis. 

C’est un Sony A7sII qui me suis partout (un boîtier très orienté vidéo), ainsi que le trio d’objectifs 16-35 / 24-70 / 70-200 f2.8 GMaster

Le Drone Mavic 2 Pro me permet de prendre de la hauteur et la petite RX0 de Sony (et oui toujours) me permet de couvrir des angles où je n’arriverais pas à placer mon boîtier.

Pour les curieux, j’ai une liste bien plus détaillée sur mon site, qui explique aussi pourquoi j’ai fait ce choix de matériel.

 

Marc Ruffini
Photo Marc Ruffini

 

1. Pourrais-tu nous résumer ton parcours jusqu’à présent ?

 

Je viens d’une famille où l’art a toujours eu une place importante. 

Peinture, dessin, photo… nous avons eu l’occasion de toucher à plein de choses. 

Comme beaucoup de garçons, j’étais passionné d’automobile, alors j’ai suivi un cursus en design industriel comme ma sœur, puis j’ai bifurqué dans le design automobile. Cela m’a permis de participer à la réalisation de plusieurs “Concept Car” dont certains ont été exposés dans des événements prestigieux comme le salon de Genève.

La photo est venue vers l’âge de 14-15 ans, j’ai toujours aimé faire de la photographie, en tout cas j’essayais déjà plus ou moins de composer quelque chose, avec le reflex de mon père (un Minolta Dynax 3xi). Au début, cela tournait beaucoup autour de l’automobile… puis des véhicules dans un environnement… et petit à petit, les voitures se sont effacées pour laisser place aux paysages. 

 

2. En quoi la photographie est-elle spéciale pour toi ?

 

J’aime ce pouvoir de figer le temps que procure la photographie. J’étais tombé une fois sur une citation qui disait : “quand je photographie, je me sens comme un chasseur… mais je ne tue pas, je rends immortel” 

A mon sens, il n’y a pas plus juste pour décrire la photographie et ce qu’elle représente pour moi !

 

Marc Ruffini
Photo Marc Ruffini

 

3. Tu fais aussi de superbes vidéos, avec une GoPro et un drone entre autres. Qu’est-ce qui t’attire dans ce médium, la vidéo ?

 

Raconter des histoires ! Je suis quelqu’un qui n’a pas de mémoire alors c’est un peu ma thérapie haha !

Non mais plus sérieusement, la photo permet de travailler sur 3 dimensions, la vidéo elle, permet de rajouter la valeur “temps” ce qui est vraiment un plus pour transmettre une émotion. 

Si l’on regarde mes vidéos, on trouvera peu de plans rapides, ou de transitions virevoltantes… j’aime parler de photos animées.

 

Marc Ruffini
Photo Marc Ruffini

 

4. Tu voyages beaucoup, un peu partout dans le monde, quels sont les 3 endroits qui t’ont le plus marqué ?

 

Très difficile comme question… il y a tellement d’endroits magnifiques !

Mais si je devais juger un endroit qui m’a marqué, par le fait que je pose mon matériel pour tout capturer avec mon regard… alors ce serait sans aucun doute le cirque de Mafate sur l’île de la Réunion, le lac de Königssee en Bavière et globalement toute l’Islande ! Un vrai paradis pour photographes !

Mais je pourrais en rajouter beaucoup d’autre, je m’émerveille encore comme un enfant devant un tas de choses !

Marc Ruffini
Photo Marc Ruffini

 

Marc Ruffini
Photo Marc Ruffini
Marc Ruffini
Photo Marc Ruffini

5. Tes photos respirent l’aventure et le voyage, avec un côté authentique qui permet une immersion directe du spectateur dans ton univers. Comment as-tu trouvé ton style ?

 

Honnêtement je ne sais même pas si j’en ai un.

Je trouve très ennuyeux de se cantonner à un style. Alors je sais que c’est ce qu’il faut faire pour être “famous” sur les réseaux, mais j’aime trop essayer de nouvelles choses, des nouveaux angles, de nouveaux styles de retouches, etc… un vrai schizophrène de la post production haha !

Donc si tout ça est un style, alors c’est le mien !

 

Marc Ruffini
Photo Marc Ruffini

 

6. Tu communiques aussi via les réseaux sociaux comme Facebook et Instagram. Que penses-tu de leur rôle dans notre société actuelle, dans quelle mesure ont-ils leur intérêt et pas l’inverse ?

 

Oula ! Vaste sujet ! 

Le seul point positif de ces réseaux est de pouvoir rassembler certaines personnes autour d’un sujet ou d’une passion (Pouvoir partager et échanger).

J’ai fait la connaissance de gens formidables grâce aux réseaux dont certains sont devenus des amis dans la vraie vie, et d’autres beaucoup moins bien, qui étaient là juste au moment où ils voulaient en tirer un intérêt… 

Beaucoup prennent internet et ses réseaux trop au sérieux. Franchement pour moi, si ça s’arrêtait demain, ça ne changerait pas ma vie. 

 

7. Parmi toutes tes photos, quelle est celle que tu préfères, et pourquoi ?

 

À cette question je réponds toujours: la prochaine !

Je ne suis pas un grand fan de mon travail et je ne regarde pas souvent en arrière… une fois mes photos passées en post prod, pour la plupart je ne les regarde plus jamais, et j’imagine sans cesse ce que je vais pouvoir faire par la suite. 

Mais si je devais en choisir une seule je pense que ce serait simplement celle du premier bivouac avec mon fils, assis devant les montagnes… il avait à peine 4 ans, a gravi cette montagne sans aide et tous ces moments passés là haut n’ont simplement pas de prix pour un père !

 

Marc Ruffini
Photo Marc Ruffini

 

8. En effet, tu es papa d’un petit garçon et tu montres d’ailleurs très bien que l’on peut vivre de belles aventures en famille. Comment arrives-tu à conjuguer les deux : aventure et famille ?

 

Alors pour être honnête, en ce qui concerne les sorties, ce n’est pas quelque chose que j’ai immédiatement bien vécu. J’avais peur que mon insouciance et ma liberté volent en éclat ! 

Et finalement c’est tout l’inverse, Ennio est un moteur incroyable pour moi. Il est insatiable de découverte ! On pense à tort que les enfants sont un frein pour voyager, alors que le seul frein est dans la tête des parents… un enfant s’adapte à toutes les situations.

Avec Tatiana on part du principe que ce sont des éponges. Le mimétisme est quelque chose de très présent chez les enfants… si vous êtes constamment devant un écran, ils auront aussi envie d’y être, si vous partez à l’aventure, ils voudront partir également ! 

Aujourd’hui je n’envisage même pas de partir sans lui, certains disent que ça ne sert à rien, qu’il ne se souviendra de rien etc… je pense au contraire que chaque jour, chaque expérience vécue construit la personne que l’on sera demain ! 

 

Marc Ruffini
Photo Marc Ruffini

 

9. Quelles sont tes inspirations ? Cela peut être d’autres photographes bien sûr, mais il y a peut-être d’autres domaines qui t’inspirent ? Pourrais-tu nous en donner au moins 3 ?

 

La liste peut être longue comme le bras. Mais comme je dois en choisir trois …

Je suis un grand fan de ce que fait Benjamin Hardmann, j’adore son style contrasté, avec une post prod très poussée. Trip in Wild (dont vous pouvez lire l’interview en cliquant ici !) pour la qualité de leurs photos/reportages et surtout leur sincérité ! 

Abe Kislevitz pour sa créativité et sa maitrise parfaite de la vidéo !

 

10.  Quels sont tes projets pour le reste de cette année ? Des voyages, des projets, des envies particulières ?

 

Au moment où tu écriras ces lignes je reviendrai d’une semaine dans les Dolomites… et je repartirai dans les Alpes (françaises cette fois) pour filmer le festival “Barouder en famille”

Pour les futurs voyages… aller découvrir le Vietnam, le pays où vit mon père depuis pas mal d’années. 

Je rêve aussi de retourner dans l’Ouest Canadien, mais cette fois, avec ma femme et Ennio, pour un grand Road trip en camping car.

Mais me connaissant, il n’est pas impossible que pas mal de choses s’intercalent entre ces projets…!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Comments

  • Olivier

    Très touché par la partie où Marc Ferrini parle du partage et de la transmission avec son fils, merci pour ce joli moment d’émotion 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez la vidéo gratuitement -

Développez des photos ternes dans Lightroom