Interview Tripinwild
Interviews

Sortez de votre zone de confort avec Trip in Wild !

Interview Tripinwild
Photo TripinWild

 

Après l’interview de Fabio Comparelli le mois dernier qui nous a fait vibrer avec son univers épique, voici le portrait de Trip in Wild, un couple de blogueurs français.

 

Betty, Guillaume, merci d’avoir accepté de nous parler de vous, mais pourriez-vous d’abord vous présenter ?

 

Bonjour, nous sommes Betty et Guillaume, un couple de voyageurs âgés de 33 et 34 ans, et nous sommes originaires d’un côté et de l’autre des Pyrénées. Betty est photographe professionnelle, avec également une casquette de blogueuse, et Guillaume travaille dans le domaine de l’aéronautique.

 

Je photographie avec un Canon 5Ds, avec un 24-70mm f2.8 II (qui est l’objectif le plus souvent vissé sur le boîtier). J’utilise également un 16-35mm f2.8 II pour les paysages, un Sigma 35mm Art f1.4 et un 100-400mm f5,6 comme téléobjectif. 

 

  1. Betty, pourrais-tu nous résumer ton parcours jusqu’à présent ?

 

Ma passion pour la photographie est née lorsque j’étais encore au lycée.

Je photographiais tout et n’importe quoi (surtout n’importe quoi, j’avoue !) et j’ai rapidement décidé d’essayer d’en faire mon métier.

Mon baccalauréat dans la poche, je suis rentrée dans une école de photographie, l’ETPA, où j’ai étudié durant deux ans : histoire de la photo, prises de vues en studio et en extérieur, photographie avec des grands et moyens formats, retouche numérique, développement des tirages en argentique… C’était une excellente base que j’ai pu acquérir lors de ces études !

Après avoir obtenu mon diplôme de photographe, j’ai travaillé dans un magasin de développement de photos.

J’ai ensuite tenté de m’installer en tant que photographe freelance. Mais sans expérience et étant très jeune, je me suis rapidement cassé la figure. Il faut arriver à se faire un nom et à mettre un pied dans les entreprises/magazines, et ça, c’est assez difficile.

J’ai ensuite travaillé dans des magasins d’équipement de montagne et réfléchi à de nombreuses reconversions.

Nous voyagions beaucoup avec Guillaume, ce qui m’a permis de me trouver photographiquement, et de progresser et de m’épanouir dans la photographie de paysage. C’est lorsque nous avons créé notre blog que j’ai retrouvé la motivation de devenir photographe freelance.

C’est une belle vitrine et j’ai aujourd’hui l’occasion de travailler avec la presse et des offices du tourisme

 

Interview Tripinwild
Photo TripinWild

 

  1. Betty, en quoi la photographie est-elle spéciale pour toi ? Pourrais-tu décrire ce que tu ressens lorsque tu fais de la photo ?

 

En 13 ans de pratique de la photo, j’ai eu l’occasion de parcourir plusieurs styles : portraits en studio, packshot, reportages industriels…  

Je me suis révélée en photographiant les plus beaux paysages que j’ai parcouru lors de mes voyages.

J’aime capturer la beauté, les couleurs et les lumières de la nature, et ainsi faire retranscrire à travers une photo les émotions que l’on pourrait ressentir en observant ce paysage de ses yeux. C’est montrer à quel point la Terre est belle.

 

  1. Vous avez déjà voyagé dans de nombreux pays, quels sont les paysages qui vous ont le plus marqué et pourquoi ?

 

Nous sommes constamment en quête du paysage extraordinaire, alors la liste commence à être un peu longue…!

Parmi les lieux les plus marquants qu’on ait vu, on citerait sans aucun doute la formation géologique la plus folle de l’ouest américain : the Wave en Arizona.

Une vague gigantesque creusée dans les roches orangées du désert, aux lignes parfaites.

Cet endroit est d’autant plus exceptionnel car il faut participer (et surtout gagner) à une loterie pour posséder l’un des vingts précieux permis délivrés chaque jour, pour avoir la chance de se rendre au creux de la vague.

 

Interview Tripinwild
Photo TripinWild

 

  1. La randonnée et le trekking font partie de vos modes de découverte des régions et des pays que vous visitez. Quel a été votre meilleur souvenir sur les chemins que vous avez parcourus ?

 

L’un de nos meilleurs souvenirs sur les sentiers fut la fin d’un trek épique en Islande.

Après des jours de marche où nous avons enchaîné les galères, bravé des tempêtes qui nous ont presque arraché la tente, nous étions les plus heureux lorsque nous avons touché au but : arriver aux montagnes colorées du Landmannalaugar.

Nous étions fiers de n’avoir rien lâché, et heureux d’arriver à la fin de ce trek mythique.

 

Interview Tripinwild
Photo TripinWild

 

  1. Voyager, c’est votre métier. Dans quelle mesure trouvez-vous que voyager est important, en particulier quand on est jeune ?

 

Voyager n’est pas tout à fait notre métier, même si nous partons régulièrement en reportage pour des destinations.

Cela apporte également une certaine ouverture d’esprit, et selon la façon dont on voyage, cela permet aussi d’apprendre à sortir de sa zone de confort.

Voyager permet également de prendre conscience de la  beauté, mais aussi de la fragilité de notre planète, de quoi remettre en question certaines habitudes de notre quotidien.

 

Interview Tripinwild
Photo TripinWild

 

  1. Betty, c’est toi la Community Manager de Trip in Wild, vous êtes présents sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram et Twitter, que penses-tu de leur rôle dans notre société actuelle ?

 

Les réseaux sociaux peuvent être une très bonne chose dans la vie d’aujourd’hui.

Grace à eux, on a une certaine ouverture sur le monde que nous n’avions pas avant. On peut communiquer plus facilement avec ses proches et avec sa communauté. Ça peut être une bonne visibilité pour un photographe, et montrer qu’on existe.

 

  1. Betty, parmi toutes tes photos, quelle est celle que tu préfères, et pourquoi ?

 

Parmi mes favorites, il y en a une où, à l’instant où j’ai déclenché mon appareil, je me suis dit que je venais sûrement de faire l’un de mes plus beaux clichés.

Nous étions en Namibie, dans le vaste désert du Namib, à la recherche d’un salar à photographier au coucher du soleil. Sur place, les lumières et les couleurs étaient tout simplement magiques.

J’ai rarement vu autant de contrastes naturels en un seul endroit.

Un arbre solitaire était planté au milieu de ce lac asséché, et les derniers rayons du soleil donnaient sur les dunes en arrière plan. Un condensé de pureté que j’ai réussi à capturer, et dont je me souviendrai pendant longtemps.

 

Interview Tripinwild
Photo TripinWild

 

  1. Betty, quel a été ton pire souvenir de photographe ?

 

Je n’ai pas eu de gros mauvais souvenir, hormis quelques oublis de petit matériel que je sème aux 4 coins du monde (hop, un bouchon de trépied semé au Cap Horn, hop, un cache pour objectif semé aux USA, et un filtre polarisant oublié dans l’herbe lors d’un trek au Groenland… 😉 ), ou encore une météo pas idéale sur un paysage dont j’attendais beaucoup.

 

Néanmoins, l’été dernier au Svalbard, l’un de mes filtres Lee n’a pas survécu aux déplacements en kayak et je l’ai retrouvé en miettes dans sa sacoche, au moment où j’ai voulu faire une pose longue… J’ai dû faire une croix sur ce type de photographie pour ce voyage !

 

  1. Betty, quelles sont tes inspirations ? Cela peut être d’autres photographes bien sûr, mais il y a peut-être d’autres domaines qui t’inspirent ? Pourrais-tu nous en donner 3 ?

 

Depuis longtemps, je m’inspire des beaux livres que je possède dans ma bibliothèque.

Un livre en particulier a réveillé ma passion pour la photographie de paysage sauvages : Bouts de planète, qui réunit les plus beaux clichés des photographes Samuel Bitton, Christophe Carlier, Xavier Jamonet, Vincent Favre et Rafael Rojas.

J’apprécie également beaucoup le travail de Paul Zizka, qui est pour moi l’une des références dans le monde des photographes de paysage.  

Mais ma principale source d’inspiration reste la nature sauvage que je rencontre au gré de mes voyages. J’essaie de ne pas trop regarder les clichés des lieux que je vais visiter avant de partir, afin d’avoir mon propre regard, et pour booster ma créativité.

 

Interview Tripinwild
Photo TripinWild

 

  1. 2019 vient juste de commencer, quelles sont vos destinations au programme de cette année ? Qu’est-ce que l’on peut vous souhaiter ?

 

Nous partons bientôt en Suisse, et en Finlande !

Nos projets pour l’année sont ensuite encore un peu vagues, nous allons essayer de programmer un voyage en Amérique du nord, et quelques escapades en France et en Europe avec notre 4×4 aménagé 😉

N’hésitez pas à leur rendre visite sur leur site et sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram et Twitter pour suivre leurs aventures  !

Partager l'article
  • 71
  •  
  •  
  •  

Moi c’est Stef, j'ai toujours aimé faire de la photo, mais j’ai commencé sérieusement à en faire en 2015, à l’occasion d’un voyage au Canada. Voyager est mon autre passion : partir à l’aventure, sac à dos, en road-trip, dans les plus beaux coins de la planète, le plus souvent sauvages. Combiner les 2 était donc une évidence, je partage avec vous sur ce blog mes années d’expérience, afin de vous inspirer à partir pour l’aventure, appareil photo à la main.

3 Comments

  • gobois64

    Très belle interview, il, est toujours instructif de découvrir de nouveaux photographes et puis leur photo préférée est un bel exemple de photo minimaliste n’est-ce pas ?
    Bon voyage et à bientôt !

    • Stef Kocyla

      Merci beaucoup Gérard, oui absolument, je trouve que cette photo est réussie sur bien des plans, la lumière est parfaite, le sujet choisi, la composition minimaliste, l’émotion générale qui se dégage de cette photo, on sentirai presque le souffle chaud du désert balayer notre visage…
      Merci encore et à bientôt !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Recevez la vidéo gratuitement -

Développez des photos ternes dans Lightroom