Fabio Comparelli
Interviews

Plongez dans l’univers épique de Fabio Comparelli

Bonjour Fabio, et merci d’avoir accepté cette entrevue, pourrais-tu d’abord nous parler rapidement de toi ?

Fabio Comparelli
Fabio Comparelli

Bonjour, je m’appelle Fabio Comparelli, j’ai 30 ans, je suis d’origine italienne mais je suis né et vis en Suisse à Genève depuis toujours. Comme métier, je suis infographiste 3D, j’ai toujours travaillé dans le monde de l’image et de la communication visuelle.

En matériel j’ai un Sony a6300 avec zoom grand angle 10-18 F4.

J’emporte toujours avec moi un Samyang 12mm f2 que j’utilise aussi pour l’astrophotographie. J’ai aussi un téléobjectif 55-210 mm F 4,5-6,3 que j’utilise quand je rencontre de la faune en montagne.

Pourrais-tu nous résumer ton parcours jusqu’à présent ?

Je pense que j’ai hérité de cette passion grâce a mon père, qui lui aussi était passionné et mordu de photographie.

À l’époque, il shootait en argentique sur un vieux Minolta et utilisait des filtres de couleurs en plaquettes pour donner des effets artistiques à ses photos… L’ancienne méthode quand on n’avait ni Lightroom ni Photoshop…mais son but était comme le mien, pouvoir sublimer la photo et lui donner une touche unique.

À environ 18 ans, je me suis acheté mon premier reflex numérique, un Canon 450 D.

Je me suis intéressé plus sérieusement à la photo, j’ai appris les techniques essentielles avec des formations et tutoriels sur internet. Je shootais à peu près tout et n’importe quoi, du portrait, du paysage, de la macro etc. C’est beaucoup plus tard, il y a environ 3 ans que j’ai eu le déclic et que ma passion pour la photo de paysage s’est développée.

J’ai découvert cette passion grâce à la randonnée en montagne qui occupe une place importante désormais dans ma vie.

Fabio Comparelli
Photo Fabio Comparelli

J’ai trouvé que ces deux activités se complétaient très bien. Mon rêve serait de pouvoir vivre de la photo bien sûr, et de pouvoir voyager plus souvent grâce à elle. Pour le moment je continue de développer cette activité en tant que passion et hobby, un espérant qu’un jour ce rêve se réalisera.

En quoi la photographie est-elle spéciale pour toi ? Pourrais-tu décrire ce que tu ressens lorsque tu fais de la photo ?

Pour moi, c’est capturer un moment.

Vivre le moment présent. L’observation, être ici et maintenant. J’aime pouvoir exprimer mon point de vue sur les choses que je vois ou qui m’entourent.

Fabio Comparelli
Photo Fabio Comparelli

Ce que j’aime le plus dans la photographie, c’est la recherche de la perfection visuelle que l’on peut obtenir avec la composition, la lumière et la post-production.

Tu vis en Suisse, un pays à la beauté naturelle exceptionnelle. Quelle place la Nature occupe-t-elle dans ta vie quotidienne ?

Oui, la Suisse est vraiment un pays magnifique pour les amateurs de nature et de beaux paysages.

J’essaye de profiter au maximum de ces paysages. Les weekends, je me retrouve très souvent en montagne avec ma copine, que ce soit pour une petite randonnée ou de simples balades en forêt.

Ce que j’aime dans la nature, c’est qu’elle nous ramène toujours à l’essentiel, loin du rythme effréné de nos sociétés modernes actuelles, elle nous reconnecte.

As-tu d’autres hobbies ou pratiques-tu des sports ? Je pense à la randonnée en montagne par exemple, mais il y en a peut-être d’autres ?

Fabio Comparelli
Photo Fabio Comparelli

Je suis passionné par les nouvelles technologies, je passe beaucoup de temps à la création de contenu.

La retouche photos est une de mes activités préférées, je pourrais y passer des journées entières. C’est pour cela que j’aime bien me déconnecter de toute ces technologies et profiter d’un moment en nature, aller me balader loin de ces objets…

Sur ton Instagram, on voit souvent des paysages de Suisse, quels sont les 3 endroits que tu préfères dans ce pays ?

Fabio Comparelli
Photo Fabio Comparelli

Je suis loin d’avoir encore tout vu de la Suisse, mais des paysages que j’ai eu la chance de visiter, je dirais que la région des Alpes bernoises est celle qui m’a le plus marqué (Le lac d’oeschinen, Jungfrau / Eiger etc ).

Ensuite le Canton du Valais qui regorge d’endroits magnifiques à explorer.

Et pour finir je dirais le Lac de Cauma dans les grisons.

Tu communiques aussi via les réseaux sociaux, comme Facebook, que penses-tu de leur rôle dans notre société actuelle ? Aimes-tu ça ou te sens-tu « obligé » de le faire ?

Je pense qu’aujourd’hui les réseaux sociaux peuvent apporter beaucoup, comme rien du tout.

Dans un monde numérique en pleine explosion, il est nécessaire de connaitre ces outils, et de savoir ce que l’on veut en faire. Si c’est pour promouvoir son travail, cela peut être un bon moyen de communication avec le public, car c’est important.

Cependant, il ne faut pas tomber dans le piège de cette « représentation parfaite » de la réalité. Sur les réseaux sociaux, on ne voit que le beau, le parfait, parfois le superficiel. Or il est facile d’oublier l’essentiel.

Il faut faire ce que nous aimons, et pas juste ce qui va plaire aux autres.

Instagram m’a permis de découvrir beaucoup d’endroits que je ne connaissais pas, c’est vrai, mais il ne faut pas tomber dans le piège de refaire les mêmes photos que les autres et choisir la solution de facilité pour gagner en audience juste parce que le lieu est populaire. (ndlr : lisez mon article à ce sujet ! 🙂

Au tout début, j’avais vraiment du mal à poster mes photos sur les réseaux sociaux, en particulier Instagram.

Je n’étais jamais vraiment satisfait et je me disais que la photo n’en valait pas la peine. Au final, le fait de me forcer à poster régulièrement m’a aidé à comprendre et à jauger la qualité de mon travail. J’ai pu ainsi avoir un feedback des autres, ce qui m’a permis d’évoluer, de monter en qualité.

Cela m’a donné une grande source de motivation, surtout quand je reçois des messages de personnes qui aiment votre travail.

Parmi toutes tes photos, quelle est celle que tu préfères, et pourquoi ?

C’est assez difficile de choisir, mais je dirais celle du lever du soleil au lac de Salanfe, est une de mes préférées.

Fabio Comparelli
Photo Fabio Comparelli

C’était la première fois que je partais seul pour bivouaquer à plus de 2’000 m d’altitude. J’ai pris cette photo le matin après avoir passé une nuit blanche, j’avais eu super froid, j’étais encore un peu un aventurier débutant et je n’avais pas prévu le bon équipement vestimentaire pour la haute montagne…Mais dès que le soleil s’est levé, j’étais comme un fou, tellement la lumière était belle !

Ce moment était magique.

Je pense que les plus belles photos sont celles qui ont une histoire, celles qui nous ont fait sortir de notre zone de confort…Pour moi c’est ce moment qui m’a donné encore plus envie de faire de la photo de paysage.

Tes photos ont un style fort, contrasté. Pourrais-tu nous expliquer comment tu l’as trouvé et développé ?

Fabio Comparelli
Photo Fabio Comparelli

Je pense qu’un style ne trouve pas en un jour, ça demande beaucoup de temps, et il ne cesse d’évoluer, parfois même en fonction de notre humeur.

J’essaye de m’inspirer d’autres photographes que j’aime, du cinéma et de la nature qui nous entoure.

Mon style évolue encore, avant mes photos étaient moins saturées que maintenant par exemple. C’est vrai que mon style est plutôt, fort et contrasté, j’aime quand la photo à de l’impact visuel, j’aime beaucoup jouer avec la lumière, pour renforcer l’image et lui donner un côté « épique ».

Quelles sont tes inspirations ? Cela peut être d’autres photographes bien sûr, mais il y a peut-être d’autres domaines qui t’inspirent ? Pourrais-tu nous en donner au moins 3 ?

Fabio Comparelli
Photo Fabio Comparelli

Ma première source d’inspiration est la nature elle-même. L’étude et l’observation de la lumière par exemple, mais aussi les jeux d’ombre, l’atmosphère dramatique que l’on peut trouver un jour brumeux ou nuageux.

J’essaye de m’inspirer de la peinture, je compare la photographie aux tableaux de la renaissance par exemple, dans lesquels les compositions et les jeux de lumière sont parfaitement maitrisés.

Dans la photographie de paysage, nous sommes dépendants de la météo et de la nature, ce qui nous force à sortir de notre zone de confort pour aller chercher des moments avec des lumières et des moments dignes d’un tableau.

J’aime beaucoup le travail de photographes comme Daniel Kordan et Max Rive qui ont aussi un impact visuel très fort et qui dégagent un côté épique sur chaque photo.

Quels sont les pays qui figurent sur ta Bucket List ? Ceux que tu veux absolument visiter ?

Fabio Comparelli
Photo Fabio Comparelli

L’Écosse, la Norvège, le Népal, La Patagonie, L’Amérique du Sud, le Groenland, Islande (déjà fait cet été mais à refaire au plus vite).

Tout pays avec des paysages grandioses, des grosses montagnes, des vallées incroyables, des fiords, des glaciers…

Tout ce que la nature à de plus beau à nous offrir.

N’hésitez pas à lui rendre visite sur son site et à le suivre sur Instagram et sur Facebook !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Moi c’est Stef, j'ai toujours aimé faire de la photo, mais j’ai commencé sérieusement à en faire en 2015, à l’occasion d’un voyage au Canada. Voyager est mon autre passion : partir à l’aventure, sac à dos, en road-trip, dans les plus beaux coins de la planète, le plus souvent sauvages. Combiner les 2 était donc une évidence, je partage avec vous sur ce blog mes années d’expérience, afin de vous inspirer à partir pour l’aventure, appareil photo à la main.

2 Comments

  • gobois64

    Merci pour cette interview très instructive sur son approche et son traitement de la photo de paysage ! j’aime assez ses rendus “contrastés” de ce photographe que je ne connaissais pas.

    • Stef Kocyla

      Merci beaucoup Gérard, j’aime faire découvrir ces photographes qui ont du talent, je me dis qu’en partageant leur histoire, cela peut susciter des vocations, redonner le goût à ceux qui l’ont perdu (ça arrive…), donner de l’inspiration aux autres ou tout simplement éclairer les débutants sur le parcours qui les attends. D’autres interviews arrivent avec de belles surprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez la vidéo gratuitement -

Développez des photos ternes dans Lightroom