Harmen Piekema
Interviews

Harmen Piekema, photographe néerlandais de paysage

Harmen Piekema
Harmen Piekema

Harmen Piekema, est un photographe néerlandais de 36 ans habitant Groningen, dans le Nord des Pays-Bas. À la base, il est originaire d’un petit village de Frise – Koudum, une région voisine qu’il a quitté pour Groningen afin d’y étudier la neuropsychologie.

 

 

 

Bienvenue Harmen sur le blog Aventures de Photographe, et merci de partager ton histoire avec nous ! Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur toi-même ?

Hé bien voilà, je suis l’enfant du milieu, j’ai grandi entre un frère et une sœur. J’ai toujours été le rebelle de la famille, lorsque j’étais petit, j’étais de toutes le aventures (et les problèmes…). J’ai souvent donné des maux de tête à mes parents et professeurs ! Mais on s’amusait beaucoup, et on voyageait beaucoup aussi, et c’est là qu’est né mon amour pour la Nature et les voyages. J’en suis très reconnaissant pour ça aujourd’hui !

C’est très jeune que mon père m’a appris à me servir d’un appareil photo argentique, et que depuis ce jour je suis mordu de photographie. Au début, c’était un loisir, mais bien sûr ce loisir prit de plus en plus de place pour devenir ce qu’il est aujourd’hui. Aujourd’hui je travaille avec un Canon EOS 5D Mk4. En début d’année je suis devenu ambassadeur pour la marque de filtres Nisi, et ce qui était un de mes rêves se réalisa.

En plus de la photo, ce que j’aime c’est être à l’extérieur, dans la Nature, pour surfer ou grimper partout là où c’est possible. Cela fait 15 ans que je pratique l’escalade. Bien sûr, chez moi aux Pays-Bas, je ne peux le faire qu’à la salle d’escalade, mais vous pourriez très bien me retrouver sur de gros rochers en France ou en Allemagne !

 

  1. Pourrais-tu nous raconter ton parcours jusqu’à aujourd’hui ?

 

À l’origine, ce n’était qu’un hobby, et beaucoup de plaisir (et c’est toujours le cas !), c’était un hobby qui me permettait d’exprimer ma créativité et de rester dans la Nature. Et qui me tenait éloigné de la rue haha ! J’adore me retrouver à l’extérieur, faire ce que j’ai envie de faire et passer mon temps à explorer notre belle planète.

Quand je suis arrivé à Groningen, je me suis mis à la photographie numérique et j’ai été très attiré par la photographie de mode pendant un temps. C’était bien longtemps avant que je n’aborde la photographie de paysage de manière professionnelle. Ma petite amie et moi-même avions un studio et nous étions plutôt talentueux dans ce que nous faisions.

Mais quand le bâtiment dans lequel nous nous trouvions a été détruit pour être remplacé par des appartements, nous avons décidé de ne plus reprendre de studio photo. J’en avais assez de la photographie de mode et des mannequins et je voulais autre chose. La photographie de paysage avait toujours été présente durant ce temps, mais ce n’est qu’en 2016 que j’ai sérieusement envisagé d’en faire.

 

Harmen Piekema
Photo Harmen Piekema

 

J’ai commencé à voyager pour trouver des lieux intéressants à photographier. Je me suis rendu en Norvège afin de repérer des spots photos intéressants pour y créer un tour photo. Au début de cette année, Nisi m’a contacté et demandé si j’acceptais d’être un de leurs ambassadeurs. Pour moi la réponse était évidente, tant leurs filtres sont excellents.

Depuis, j’ai fait quelques ateliers photo, j’ai un 2e tour photo qui est prévu et qui démarre ce 21 septembre, et un autre de prévu l’hiver prochain, au mois de mars 2019. Mon calendrier 2019 est disponible en pré-commande sur mon site et j’ai commencé à faire des Vlogs de mes séances photo. L’un dans l’autre, pas mal de belles choses s’annoncent et je suis très reconnaissant pour tout le soutien que je reçois, en particulier de ma compagne qui est toujours là pour moi.

 

  1. En quoi la photographie est-elle spéciale pour toi, pourrais-tu décrire ce sentiment en une phrase ?

 

Être entouré par toutes les beautés de la Nature tout en étant créatif n’a pas de prix !

Il m’est arrivé à plusieurs reprises de rester bouche bée devant certains paysages ou de lâcher un « Aaaah » d’extase. Les aurores boréales par exemple : voir le ciel exploser de couleurs en pleine nuit au beau milieu d’un fjord entouré de montagnes enneigées, c’est une expérience unique ! Ou le frisson que l’on ressent lorsque l’on photographie un lever ou un coucher de soleil grandiose est comparable à celui que l’on ressent quand on pratique des sports extrêmes.

 

  1. Tu vis actuellement aux Pays-Bas, mais tu voyages beaucoup, seul et avec ta petite famille. Ça fait quoi de voyager avec ceux que l’on aime ?

 

C’est un sentiment extraordinaire de voyager avec ceux que l’on aime, ma compagne et depuis l’année dernière notre fille. En fait, elle est née alors que nous revenions de Reine, dans les îles Lofoten !

Déjà sur le ferry, ma compagne ne se sentait pas bien, elle avait de petites contractions, mais comme n’est pas du genre douillette, qu’elle n’avait jamais eu de problèmes de santé auparavant et qu’elle en était à 37 semaines, nous n’étions pas inquiets. Nous avions prévu de traverser la Suède, le Danemark et de rentrer aux Pays-Bas en 3 jours environ.

Nous avons pris la route mais en Suède, à Vilhelmina, les contractions sont devenues plus fréquentes, et naïvement nous avons pensé qu’une bonne nuit de sommeil remettrait tout en ordre. Cette nuit-là, les prévisions d’aurores boréales ont battu des records, et effectivement nous avons assisté à un spectacle grandiose dans le ciel, main dans la main, ma compagne gémissant de temps en temps.

 

Harmen Piekema
Photo Harmen Piekema

 

Puis elle est allée se coucher, pendant que j’ai continué à photographier les aurores jusqu’à ce que les nuages m’empêchent de continuer. À 4 heures du matin, les contractions devenant plus douloureuses, nous avons décidé de reprendre la route. À 10 heures, elle était à une contraction toutes les 4 mn, nous avons alors appelé notre sage-femme aux Pays-Bas, et son verdict a été sans appel : « le travail avait commencé, vous devez trouver un hôpital ! »

Heureusement, nous étions à 2 heures d’Uppsala, ville où ma compagne connaissait des gens, et nous nous y sommes rendus en vitesse. Voici comment notre fille Kyra (« soleil » en grec ancien) est née le lendemain matin.

 

  1. Tu donnes aussi des cours, sous forme d’ateliers photo aux personnes qui désirent améliorer leur pratique de la photo. Pourrais-tu nous en parler ?

 

J’ai commencé à donner des cours l’année dernière à des débutants, mais aussi à des photographes déjà expérimentés qui voulaient améliorer leur technique. Quand tu peux enseigner quelque chose que tu aimes, tu peux le faire avec passion.

Mes ateliers se déroulent à plusieurs endroits, mais nous étudions aussi la partie théorique, les réglages, l’histogramme, la composition etc… J’ai un Ford Transit Campervan, ce qui est très pratique pour ça justement. Après le diner, nous pouvons mettre en pratique la théorie sur le terrain. Ce qui est cool, c’est que j’apprends aussi des choses.

 

Harmen Piekema
Photo Harmen Piekema

 

J’adore aller sur le terrain avec des débutants, échanger avec eux et voir leur enthousiasme ! Avec les photographes plus expérimentés, nous allons plus loin dans la technique (comment faire du focus stacking par exemple, l’art de la composition, ce genre de choses).

Dernièrement j’ai dirigé 2 ateliers pour un grand magazine photo néerlandais, l’un pour la marque Tamron, les participants devaient tester les objectifs de la marque, et l’autre pour Panasonic où ils devaient tester le Lumix G9. Ce genre d’atelier est différent parce que vous avez un mélange de niveaux, mais très cool aussi parce que je choisi les lieux et je les guide dans leur processus de test. Les questions sont très variées et cela donne une belle dynamique au groupe.

 

  1. Pour ceux qui veulent voyager aux Pays-Bas prochainement, quels sont les 3 endroits à visiter absolument selon toi ?

 

Il faut impérativement aller dans le Nord des Pays-Bas pour voir la Mer des Wadden, inscrite au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Vous ne trouverez nulle part ailleurs ce paysage, sauf en Allemagne et au Danemark avec qui nous partageons cette région. Si vous avez du temps, il faut visiter les îles des Wadden, même si c’est sur un weekend.

Si vous restez sur le continent, ne ratez pas Moddergat et Wierum, qui se trouvent proches l’un de l’autre et qui offrent de beaux spots photo. Sachez cependant que ces endroits sont les plus beaux à marée basse (même si l’église de Wierum est belle tout le temps), au coucher de soleil d’avril à septembre et qu’il vous faudra une bonne paire de bottes !

Ensuite Kinderdijk est un endroit incontournable, qui reste impressionnant même pour nous les néerlandais. Devant vous se tiennent 19 moulins alignés au bord de canaux. Parfait pour les photos aux levers et couchers de soleil, même si je préfère quand même les levers en raison de la position du soleil à ce moment-là.

Le parc national de la Veluwe mérite vraiment aussi une visite ! C’est un grand domaine parsemé de forêts, de bruyères, de fagnes et de dunes, un des rares endroits aux Pays-Bas où vous pouvez trouver des collines ! À photographier au lever du soleil lorsqu’il y a de la brume !

 

  1. Parmi tous les endroits merveilleux que tu as visités, lequel t’a le plus impressionné ?

 

Difficile de répondre à cette question, il y en a plusieurs qui m’ont littéralement scotché. Randonner aux Tre Cime di Lavaredo a été une expérience incroyable. Les montagnes ne ressemblent pas aux autres sommets dans cette région des Alpes italiennes, il y a un côté dramatique dans leur aspect. Où que vous regardiez, elles sont magnifiques.

J’aime particulièrement la Norvège, sa beauté naturelle me surprend à chaque fois. C’est pour cette raison que j’ai établi mes ateliers photo dans les îles Lofoten. La conjugaison de la mer et des montagnes en fait un endroit unique et inspirant. Et si en plus il y a des aurores boréales, vous avez tiré le gros lot !

 

Harmen Piekema
Photo Harmen Piekema

 

J’ai exploré pas mal de forêts, mais celle qui m’a le plus marqué, c’est celle de Monteverde au Costa Rica. C’est une forêt de nuages, c’est-à-dire une forêt qui baigne en permanence dans une brume. Tout y est vert et recouvert de mousse. C’est assez incroyable à voir et à traverser, une partie est impénétrable d’ailleurs.

 

  1. Parmi toutes tes photos, quelle est ta préférée ?

 

Bien que ce ne soit pas la plus réussie techniquement, j’adore cette photo d’orques dans le fjord de Reine, que j’ai prise l’année dernière. C’était au 2e jour d’éclaircies après une longue période de mauvais temps.

 

Harmen Piekema
Photo Harmen Piekema

 

J’étais parti pour une longue randonnée pour la journée, avec l’espoir de capturer le coucher de soleil. J’avais bien remarqué l’agitation des oiseaux, et alors que je conduisais en direction de Sakrisøy en scannant la surface de l’eau, j’ai remarqué un grand aileron entrant dans le port.

« Les voilà !! » me suis-je dit, « les orques » !! J’ai pris cette photo en fin de journée, après être resté 5 heures dans le froid mordant de l’arctique. Les orques ont commencé à faire surface juste devant moi, et lorsque j’ai appuyé sur le déclencheur, ils sont encore sortis davantage de l’eau ! C’était si intense !!

 

  1. Imagine-toi au début de ta carrière professionnelle, quels sont les conseils que tu te donnerais aujourd’hui ?

 

Reste fidèle à toi-même et prend du plaisir dans ce que tu fais.

  • Développe ton propre style sans copier les autres, en bref, fais ce que tu aimes.
  • Ne sois pas frustré lorsque tu reviens chez toi sans une seule bonne photo, et n’essaie pas de transformer une mauvaise photo en une bonne au post-traitement, parce que ça n’arrivera jamais. Même une séance photo où tu rentres bredouille est une bonne séance, parce que tu as quand même appris des choses, et surtout tu as passé du temps à l’extérieur.
  • Ne publie que ton meilleur travail, sois sélectif. Essaie d’être unique et de trouver des spots que l’on n’a jamais vus, même s’il est toujours bon de visiter les spots connus.
  • Dernier conseil et non des moindres : ne laisse pas les réseaux sociaux influencer ton humeur, parce qu’ils peuvent te faire douter de toi, de la qualité de ton travail. Il est difficile de nos jours d’être remarqué sur les réseaux sociaux, tellement il y a de photographes dessus. Je me demande même parfois si le jeu en vaut la chandelle.

 

  1. Quels sont les artistes/photographes qui t’inspirent ? Pourrais-tu nous en citer 3 ?

 

En tout premier, je citerai Chris Burkard. J’adore son style. Les paysages qu’il prend en photo sont parfaits et donnent envie de les visiter. Il est vraiment créatif et s’implique tellement dans son travail. Il est surfeur et fait de l’escalade comme moi, j’adore ses films sur le surf.

En deuxième je citerai Paul Nicklen, qui fait des photographies animalières extraordinaires. Il vous emmène au cœur du royaume des animaux sauvages. J’adore l’océan et il fait essentiellement des photos sous-marines dans les régions arctiques et antarctiques. J’aime le regard qu’il porte sur la planète et sa manière de défendre et protéger les océans.

Enfin, il y a Thomas Heaton, qui m’inspire beaucoup avec ses vidéos sur YouTube. Je suis abonné à sa chaine depuis ses premiers Vlogs, j’aime beaucoup la façon dont il explique la photographie et sa manière de vous emmener avec lui en voyage. Il a l’air vraiment sympa et j’aime son côté créatif et inspirant.

 

  1. As-tu des projets prochainement, ou des pays que tu vas bientôt visiter ?

 

Oui, j’ai créé une chaine YouTube sur laquelle je fais des Vlogs. Sinon, ce vendredi (hier ndlr) je m’envole pour les îles Lofoten où je vais diriger mon tour photo pendant 9 jours. Ensuite je rentre chez moi pour travailler sur une belle série d’automne.

 

Harmen Piekema
Photo Harmen Piekema

 

Pendant l’hiver, je compte mener des ateliers photo sur le weekend dans la région de Harz en Allemagne. Cet endroit a plusieurs spots photo très intéressants et reçoit chaque hiver une belle quantité de neige ! J’aimerais aussi trouver de nouveaux coins pour photographier l’hiver, mais je ferai ça probablement l’année prochaine.

Enfin, je vais exposer mes photos l’année prochaine dans un grand hôpital de Groningen, et j’ai hâte d’y être !

Vous pouvez suivre Harmen Piekema sur Instagram et sur son site internet !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Moi c’est Stef, j'ai toujours aimé faire de la photo, mais j’ai commencé sérieusement à en faire en 2015, à l’occasion d’un voyage au Canada. Voyager est mon autre passion : partir à l’aventure, sac à dos, en road-trip, dans les plus beaux coins de la planète, le plus souvent sauvages. Combiner les 2 était donc une évidence, je partage avec vous sur ce blog mes années d’expérience, afin de vous inspirer à partir pour l’aventure, appareil photo à la main.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *