DxO PureRAW
Post-traitement

Comment utiliser DxO PureRAW, le nouveau logiciel de DxO

 

DxO vient encore de frapper fort, avec la sortie d’un nouveau logiciel : DxO PureRAW.

Ce qu’il faut savoir avec le petit dernier de la famille DxO, c’est qu’il facilite et améliore le travail de post-traitement dans la suite Adobe Lr ou Ps, ou tout autre logiciel de post-traitement.

Je vais vous expliquer comment utiliser DxO PureRAW et comment il vous permet d’obtenir rapidement de meilleurs fichiers RAW, pour ensuite les retoucher avec votre logiciel habituel.

 

L’expertise DxO

 

Habituellement, lorsque vous ouvrez une image dans Lr ou Ps, avant de procéder à la retouche en elle-même, vous devez trouver le bon compromis entre réduction du bruit et préservation des détails.

Mais pas seulement.

Les logiciels appliquent aussi une correction adaptée à votre objectif.

Le problème, c’est qu’autant en matière de réduction du bruit qu’en matière de corrections optiques, les logiciels d’Adobe ne sont pas excellents.

Ils apportent une correction qui vaut ce qu’elle vaut, et qui dépend aussi de votre niveau d’exigence.

Après tout, chacun place son propre curseur sur l’échelle des valeurs dans ce domaine…

Personnellement, j’y attache pas mal d’importance.

Je considère qu’après avoir investi autant d’efforts, autant d’argent, autant de temps dans la création de certaines de mes photographies, je dois avoir la meilleure qualité d’image possible.

En tous cas, la meilleure qualité d’image qu’il m’est possible d’obtenir avec les moyens du moment.

Je fais le maximum pour produire des images d’excellentes qualités à la sortie du boitier, si je suis cohérent, je dois donc continuer cette chaine de qualité jusqu’à l’exportation de l’image, voire jusqu’à son impression.

La perfection se cache dans les détails.

Quand je n’avais que Lr et Ps, et bien je faisais avec, et je m’en contentais.

Le souci, c’est que naturellement, un certain nombre d’images sont restées sur le carreau…

Oui, comme les résultats obtenus dans ces 2 logiciels n’étaient pas concluants sur certaines photos (en particulier sur celles contenant beaucoup de bruit numérique), et bien je les mettais de côté.

Pour moi, elles n’étaient pas « montrables ».

Mais tout ça changea le jour où DxO PhotoLab 4 est sorti, en fin d’année dernière.

Ce logiciel fut une véritable révolution dans le traitement d’image.

En particulier grâce à l’expertise incontestable qu’à obtenu l’entreprise française depuis près de 20 ans, en matière de corrections optiques, selon un protocole d’une étendue unique dans l’industrie.

Dans ses laboratoires, les scientifiques de DxO ont mesuré et calibré des centaines de boitiers et des milliers d’objectifs. Distorsion, aberrations chromatiques, vignetage et perte de piqué optique ont ainsi été mesurés avec un extraordinaire niveau de précision, pour offrir la meilleure correction possible, parfaitement adaptée à chaque équipement et à chaque situation.

De cette science naquirent des logiciels comme DxO PhotoLab 4, et aujourd’hui DxO PureRAW.

 

Que fait DxO PureRAW ?

 

Ce logiciel intervient donc en amont des autres logiciels de post-traitement.

Il ne se substitue pas à eux pour les retouches des images.

C’est un complément parfait pour votre logiciel habituel de post-traitement.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que DxO PureRAW améliore la qualité du fichier RAW. Comment ?

Tout simplement en supprimant automatiquement le bruit numérique, tout en préservant les détails, grâce à l’intelligence artificielle DeepPRIME.

Ici, pas de compromis, c’est clair, c’est efficace.

La technologie DxO DeepPRIME révolutionne le débruitage et la conversion des images RAW.

Entraînée par des méthodes d’apprentissage profond — ou deep learning — à l’aide des millions d’images issues des analyses des laboratoires DxO, elle améliore la réduction du bruit numérique tout en assurant un dématriçage plus efficace.

Dans l’approche traditionnelle, ces deux opérations sont réalisées séparément, chacune introduisant des défauts qui nuisent à la qualité de l’autre.

Avec le deep learning, DeepPRIME adopte une approche holistique qui combine les deux étapes en une seule.

L’information est restituée de manière spectaculaire, en particulier en basse lumière, le bruit est visiblement réduit, les détails colorés sont mieux préservés et les transitions plus naturelles et régulières.

 

Quels sont les résultats de DxO PureRAW ?

 

Le logiciel supprime le bruit, les aberrations chromatiques, le vignetage indésirable, la distorsion et le manque de piqué avec un niveau de qualité inégalé.

L’équilibre de l’image est préservé du vignetage, toutes les distorsions géométriques, même les distorsions en trapèze, sont corrigées, les franges colorées sont supprimées tout en préservant les détails et les couleurs, et le piqué de l’objectif est nettement amélioré sur toute la surface de l’image, y compris sur les bords.

En améliorant ainsi les images RAW, DxO PureRAW offre une plus grande liberté de traitement créatif avec Photoshop et Lightroom, pour des résultats sans contrainte et plus précis.

LightroomDxO PureRAW

Pourquoi utiliser DxO PureRAW ?

 

De manière évidente, utiliser ce logiciel va vous permettre plein de choses.

Et il s’adresse surtout à celles et ceux qui n’ont pas DxO PhotoLab 4.

En effet, ils peuvent ainsi continuer à utiliser leurs logiciels habituels, mais disposent maintenant en plus d’un traitement optimal de leurs fichiers RAW au préalable.

Terminé les problèmes de bruit numérique qui pourrissent vos images.

Terminé aussi les distorsions géométriques qui défigurent les architectures, les personnes, les perspectives.

Ce qui veut dire que vous pouvez maintenant ne plus hésiter à shooter avec une forte sensibilité ISO, ou bien retravailler d’anciennes photos ayant une forte sensibilité ISO.

Mieux encore, vous pouvez utiliser sans complexes des appareils photo disposant de capteurs plus petits, ou plus anciens, et donc plus sensibles au bruit numérique.

Et ce n’est pas fini.

Vous pouvez désormais obtenir des fichiers RAW parfaitement préparés pour la retouche, débarrassés des défauts optiques inhérents à toutes les optiques, même les plus performantes.

Terminé le vignettage, les aberrations chromatiques, les distorsions et le manque de piqué.

Lorsque vous commencerez vos retouches dans Lr ou Ps, votre fichier RAW sera optimisé.

 

Comment utiliser DxO PureRAW ?

 

C’est très simple. Vraiment très simple.

À l’ouverture du logiciel, vous êtes invités à glisser/déposer votre fichier RAW dans la fenêtre.

Le logiciel vous propose ensuite d’y appliquer un profil de corrections optiques propres à votre combinaison boitier/objectif.

Il se peut que vous deviez le télécharger.

Lorsque c’est fait, vous cliquez sur « optimiser les photos ».

Après le traitement du fichier RAW, il ne reste plus qu’à exporter l’image (en fichier .dng pour le retoucher ensuite) dans son dossier d’origine ou dans un autre emplacement.

Concrètement, vous n’avez rien à faire, c’est le logiciel qui se charge de tout !

Et comme vous vous en doutez, c’est super-rapide !

Le processus de traitement peut cependant mettre quelques minutes selon les fichiers RAW pour son traitement, mais rien de méchant, surtout quand on peut enfin exploiter des images qu’on pensait perdues !

Moi j’ai fait le test avec certaines images d’aurores boréales que j’avais faites en Norvège, et je suis une nouvelle fois époustouflé par la qualité du résultat.

DxO continue sur sa lancée et consolide vraiment sa position de leader de la correction optique, grâce à l’intelligence artificielle par apprentissage profond, la technologie DeepPRIME.

N’hésitez pas à partager vos retours d’expériences dans les commentaires, ou à poser vos questions sur ce nouveau logiciel DxO !



Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

4 Comments

  • jean Wilmotte

    Bonsoir,
    J’utilise couramment DxO PhotoLab 4 et je me demande donc si DxO PureRAW améliorerait également les performances que j’obtiens actuellement de ce premier logiciel ?
    Jean

    • Stef Kocyla

      Bonsoir Jean, DxO PureRAW est destiné aux photographes n’utilisant pas DxO PhotoLab 4, mais qui souhaitent quand même bénéficier de DeepPRIME et des corrections optiques. Avec DPL4, vous avez déjà une Rolls Royce… à bientôt !

  • jean Wilmotte

    Merci beaucoup pour cette réponse, claire, rapide et …réjouissante. J’avais une Rolls Royce et je l’ignorais. Quelle bonne surprise !

  • tanguy albert

    bonjour .j’ai installé dxopureraw et j’ai la page d’accueil qui est en anglais .
    comment la mettre en français ?
    merci
    Cdlt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.