Photos d'automne
Conseils

5 conseils pour créer des photos d’automne atmosphériques

C’était l’automne

Un automne où il faisait beau

Une saison qui n’existe que dans le Nord de l’Amérique

Là-bas on l’appelle l’été indien…

 

Photos d'automne
Photo Dennis Buchner

J’aime toutes les saisons, vraiment, il n’y en a pas une que je déteste. Cependant, il y en a certaines que je préfère, et comme Joe Dassin, l’une d’entre elles est l’automne. Pour un photographe d’extérieur, l’automne peut être une saison tout simplement magique.

Bien sûr, les couleurs des arbres nous attirent tous, mais l’automne ce n’est pas seulement ça. Faites appel à vos souvenirs d’enfance, et remémorez-vous les odeurs et les sons que l’on ne trouve qu’à cette période-ci de l’année. Les marrons chauds du vendeur de rue, l’humidité ambiante des petits matins, le bruit des feuilles mortes sous les pas…

Voilà, le décor est planté, vous êtes bien au chaud chez vous avec une tasse de thé, et vous voilà prêts à découvrir mes 5 bonnes idées pour capturer l’essence de cette saison et faire des photos d’automne…atmosphériques !

Petit point matos avant de commencer. Comme pour faire de bons cookies, pour faire une belle photo d’automne, vous aurez besoin de bons ingrédients :

 

  • Un trépied, la lumière est parfois faible et la nuit arrive vite, donc très utile pour éviter de monter dans les ISO…

 

  • Un équipement protecteur de la pluie, en général, en automne, il fait humide…

 

  • Un filtre ND pour faire des poses longues…

 

  • Des objectifs lumineux, pour créer de faibles profondeurs de champ

 

  • Un filtre polarisant : super-indispensable ! Pour réduire les reflets sur les feuilles et sur l’eau, et augmenter le contraste des couleurs.

 

  1. Utilisez uniquement un téléobjectif ou mieux une focale fixe – un 50mm, vous serez plus créatifs

 

Comme beaucoup de mes petits camarades, j’utilise un grand angle pour créer mes photos de paysage. Il faut avouer qu’il a tout pour plaire, le grand angle ! Mais il n’est pas le sujet de ce premier point. Justement, l’idée est de le laisser à la maison pour une fois.

À force de lire et d’entendre qu’il faut un tel objectif pour faire de la photo de paysage, on n’utiliserait plus que celui-ci. Mais vous savez qu’on peut faire de très belles images avec une longue focale ? Cela permet surtout de compresser l’image si vous avez une belle et grande vue devant vous.

Photo Eberhard Grossgasteiger

Mais le grand avantage que je vois dans un téléobjectif, disons un 70-200mm, c’est qu’il vous fera faire des photos différentes. Ou plutôt, il fera de vous un photographe différent. Si vous faites essentiellement des photos avec un grand angle, votre esprit créatif va se mettre à gamberger parce qu’il n’aura pas l’habitude de ce genre d’optique.

En fait, le plus difficile c’est de visualiser le résultat final en image avant de presser le déclencheur. C’est un très bon exercice auquel je m’exerce moi-même, mais pas assez souvent je vous l’avoue. Et pourtant, il va forcer notre esprit à concevoir de nouvelles images, et surtout, des images différentes de celles que l’on voit partout.

Le revers de la médaille, c’est que vous allez passer à côté de superbes shots que vous auriez pu faire avec votre grand angle…il faut en avoir conscience et en faire votre deuil avant même de commencer la séance. C’est frustrant par moment, mais l’inverse est vrai aussi. Combien de fois ais-je regretté de ne pas avoir avec moi mon téléobjectif… !

 

  1. Utilisez les contrastes à votre avantage

 

La lumière et la façon dont vous allez vous en servir va être très importante dans l’atmosphère que vous donnerez à vos photos. L’avantage de l’automne, c’est que la lumière est souvent bonne, voire très bonne, parce que le soleil ne monte plus très haut dans le ciel en milieu de journée.

Au lieu de faire des photos classiques en pleine journée, de scènes d’automne pleines de couleurs, je vous invite à rechercher les endroits plus contrastés, comme les sous-bois ou les forêts. Profitez du milieu de journée pour y capturer un rayon de lumière qui n’éclaire qu’un élément par exemple.

 

Photos d'automne
Photo Stef Kocyla

 

En automne (et au printemps aussi), la forêt n’ayant plus son feuillage dense et touffu, la lumière pénètre beaucoup plus en son cœur. Elle illumine des éléments qui ne voient jamais le soleil en été. Personnellement, j’aime beaucoup quand la scène est rétroéclairée, c’est-à-dire quand la lumière provient de l’arrière de votre sujet.

Les feuilles des arbres sont fines et souvent translucides, ce qui donne lieu à des contrastes très jolis et improbables en d’autres saisons. Cela permet d’isoler votre sujet par rapport à son arrière-plan grâce à la lumière et vous pouvez créer des effets fantastiques. En jouant avec les différentes tonalités au post-traitement, vous créerez une atmosphère unique et propre à l’automne.

 

Photos d'automne
Photo John Jennings

 

Le rétroéclairage vous donnera aussi la possibilité de créer des compositions abstraites avec les feuilles des arbres. N’hésitez pas à cadrer et recadrer votre image, même au post-traitement, pour en faire ressortir un élément, un seul, qui contraste avec tout le reste. Ce qui m’amène au point suivant : le minimalisme.

 

  1. Changez de composition

 

Faire de belles photos d’automne différentes des autres passe aussi et beaucoup par la manière dont vous allez composer votre image. Je n’insisterai jamais assez sur l’importance de la composition. En automne aussi. La composition, c’est d’abord une sélection. Vous choisissez ce que vous voulez intégrer à votre image et ce que vous voulez exclure de celle-ci.

Abaissez votre angle de prise de vue. En automne, il y a beaucoup de choses à photographier au ras du sol. Les châtaignes, marrons et champignons bien sûr, mais aussi la faune. Et la perspective de voir les choses de manière différente force votre esprit à trouver de nouvelles compositions.

Par exemple, au lieu de photographier un cours d’eau dans la forêt en faisant une pose longue, essayez de repérer les coins un peu insolites du cours d’eau. Là où vont se former les tourbillons, là où un rocher humide va exposer une belle feuille rouge…Vous avez compris, qui peut le plus, peut le moins.

 

Photos d'automne
Photo Stef Kocyla

 

La suite logique aux deux premiers points ? La composition minimaliste. C’est une philosophie, un art de vivre presque…Essayez de l’appliquer à vos photos, votre génie créatif vous en remerciera ! Plus sérieusement, il faut une nouvelle fois isoler un élément qui va évoquer l’ensemble.

Le minimalisme en photographie est un art donc, pas facile à maîtriser. C’est une distillation dramatiquement succincte de l’expression créative. Il n’y a pas un seul élément dont la présence est absolument nécessaire et indispensable au succès de l’image, y compris les espaces vides.

Réussir à faire une photo minimaliste n’est pas une mince affaire, même pour les spécialistes. Lorsque vous réussissez à capter l’essence de votre sujet, le message est clair et l’histoire est belle. Lorsque vous échouez, vous avez produit une image vide de sens et dépourvue de toute histoire. La limite est aussi fine qu’une lame de rasoir.

 

Photos d'automne
Photo Seth Macey

 

  1. Choisissez bien votre jour et votre endroit

 

Promenons-nous dans les bois…Profitez du soleil bas pour vagabonder dans les bois et les forêts. Repérez-en les bordures, parce que c’est à ces endroits que les rayons du soleil vont percer horizontalement le feuillage pour vous donner un éclairage de premier choix.

 

Photos d'automne
Photo Nikola Knezevic

 

En vous y rendant de bon matin, vous aurez peut-être la chance d’avoir un peu de brume qui filtrera les rayons de lumière. Vous voulez du moody pour vos photos d’automne, vous aurez du moody !

Mais pour faire ce genre de shots, il faut les préparer. Enfin je veux dire, vous préparer. Vous devez avoir repéré votre spot de rêve avant de vous attaquer aux prises de vues. Pour ça, j’utilise le site Location Scout qui me donne beaucoup d’informations sur les éventuels spots que je vise.

Une autre app qui est très utile : Sunsurveyor, elle vous permet de déterminer la course du soleil, depuis son lever à son coucher. Le soleil, sa course, mais vous devez aussi faire attention à la météo.

Ben oui, même si on ne peut pas prédire l’apparition du brouillard, on peut quand même augmenter nos chances d’en avoir lorsque certains phénomènes se produisent. Après la pluie, par exemple, lorsque les températures sont encore tempérées, ou bien lorsqu’il y a de grosses amplitudes entre le jour et la nuit…

Et puis il va falloir perdre une bonne habitude et en prendre une meilleure : celle de sortir par mauvais temps. Oui, vos photos seront très différentes par mauvais temps, vous pourrez créer cette atmosphère si particulière aux jours de pluie, de vent et de gros nuages noirs !

 

  1. Passez du temps en post-traitement : c’est 50% de l’image finale

 

Si vous aviez l’intention de ne passer que quelques minutes sur le post traitement de vos images, vous aviez tout faux. À ce stade de la création de l’image, vous n’avez fait que la moitié du chemin. Plus ou moins, selon les photos. Certaines vont demander plus de travail que d’autres.

Mais ça, vous le savez quasiment lors de la prise de vue. Vous le savez quand vous avez pris ce que vous vouliez, comme vous le vouliez. L’image est déjà presque faite. La pierre précieuse brute est là, entre vos doigts, il ne reste plus qu’à la tailler pour en faire un diamant.

 

Photos d'automne
Photo Stef Kocyla

 

Le post-traitement est donc une étape cruciale pour faire un chef d’œuvre comme pour faire une grosse m… Si ce n’est pas déjà fait, investissez votre temps dans l’apprentissage de Lightroom et de Photoshop, ils vous seront indispensables pour achever votre création.

D’ailleurs les photos d’automne que vous admirez soit sur Instagram ou sur les autres plateformes de partage de photos sont toutes éditées à l’aide de logiciels. Chacun a sa propre manière d’éditer les images, et certains se sont fait une spécialité de ces moody shots sur Instagram, avec pas mal de succès d’ailleurs…

 

CONCLUSION

 

J’aurais pu aussi vous dire de faire vos photos d’automne aux heures dorées, en particulier, le matin pour avoir de la rosée ou de la brume, j’aurais pu aussi vous dire de faire des macros, de faire des poses longues sur les cours d’eau ou les cascades…mais tous ces conseils, vous les aviez déjà lus ailleurs sur le net et vous les connaissiez déjà…
Là, je vous ai donné les ingrédients pour faire des « moooody shots » en automne, des photos différentes de ce que fait la majorité des photographes en cette saison.

Si vous souhaitez que je vous montre comment j’édite mes images, dites-le moi dans les commentaires, et je créerai un premier tuto ! D’ici là, bonnes photos !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Moi c’est Stef, j'ai toujours aimé faire de la photo, mais j’ai commencé sérieusement à en faire en 2015, à l’occasion d’un voyage au Canada. Voyager est mon autre passion : partir à l’aventure, sac à dos, en road-trip, dans les plus beaux coins de la planète, le plus souvent sauvages. Combiner les 2 était donc une évidence, je partage avec vous sur ce blog mes années d’expérience, afin de vous inspirer à partir pour l’aventure, appareil photo à la main.

2 Comments

    • Stef Kocyla

      Merci beaucoup Ariane, ça fait chaud au cœur et ça m’encourage beaucoup venant d’une blogueuse de talent comme toi !!

      J’avais ce projet dans la tête depuis un moment, partager ma passion de la photographie de paysage était devenu un besoin. J’espère aussi donner de l’inspiration aux autres à travers les rencontres et les voyages que je fais, sous le filtre de la photographie !

      À très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *